Les productions
locales

Dans plusieurs villes de France, des porteurs
de projet travaillent à la production
d'un opéra coopératif.

L’opéra 2018 : La Traviata

Le site Internet de l’événement sera bientôt disponible

Informations principales

  • Titre : La Traviata, opéra en III actes de G. Verdi
  • Livret : Francesco Maria Piave
  • Dates des représentations : 7 et 8 Avril 2018 à Colmar – 14 et 15 Avril à Mulhouse
  • Lieux : ParcExpo de Colmar – Eden de Saussheim (Mulhouse)
  • Direction : Simon Rigaudeau
  • Mise en scène : Mireille Delunsch
  • Orchestre : Orchestre Symphonique de Colmar
  • Chœur : Chœur-Opéra du Labopéra d’Alsace

Résumé de l’histoire

Drame romantique au caractère intimiste, La Traviata figure parmis les trois oeuvres les plus célèbres du répertoire lyrique. Elle confère à Verdi une gloire incontestée de son vivant. Intimiste et grandiose, La Traviata est un opéra Italien composé en 1853. Il raconte l’histoire de Violetta, courtisane très en vue à Paris dont le jeune bougeois Alfredo Germont tombe amoureux.
Une histoire d’amour impossible, comme l’opéra sait le faire, qui finit terriblement, à la partition géniale qui compte les airs les plus connus de l’histoire de l’opéra.

ACTE I

Le prélude installe d’emblée le climat pathétique de l’opéra. Le rideau se lève sur un salon dans un hôtel particulier à Paris.
Pour s’étourdir, Violetta Valéry, courtisane célèbre à la santé fragile, donne une fête. Tous ses amis sont réunis autour d’elle, à commencer par son protecteur et amant en titre, le baron Douphol. Au cours de cette fête, Gaston, un admirateur lui présente un de ses amis venu de province, Alfredo Germont.
Après que tous les invités, Alfredo en tête, eurent porté un toast à la joie de vivre (c’est le célèbre brindisi : « Libiamo ne’ lieti calici »), le nouveau venu déclare sa flamme à Violetta, qui dans le duo qui suit (« Un di, felice, eterea ») se laisse tenter par l’espoir d’un amour véritable, avant de rejeter cette perspective irréaliste, – une fois restée seule, dans le célèbre grand air qui clôt ce premier acte «E strano…Ah, fors’è lui .. Follie, Follie!».

ACTE II

Alfredo et Violetta se sont installés dans une villa, près de Paris et vivent le parfait amour, quand Alfredo apprend par Annina, la femme de chambre, que Violetta est obligée de vendre meubles et bijoux pour subvenir à leurs dépenses personnelles. Il se rend donc à Paris pour payer les dettes de Violetta.
Restée seule, Violetta reçoit la visite inattendue du père d’Alfredo, Giorgio Germont. Monsieur Germont, en vrai « père noble » du drame romantique, reproche à Violetta d’entretenir une union immorale avec son fils, et regrette que cette aventure jette le discrédit sur toute sa famille, en empêchant notamment le mariage de la jeune soeur d’Alfredo avec un homme d’une famille distinguée, qu’on devine assez conservatrice. Il l’accuse également de pousser Alfredo à la dépense. Il joue ainsi sur le désir de reconnaissance de la « fille » qu’est de toutes façons à ses yeux Violetta, précisant cruellement qu’une liaison entre personnes de milieux si différents ne pourra jamais être couronnée par un mariage. Il lui demande donc de renoncer à cette liaison. Cédant à ces injonctions, Violetta fait remettre sa lettre de rupture à Alfredo, et part rejoindre les invités de la fête que donne Flora, son amie, à Paris.
Alfredo se rend aussi à cette fête à laquelle Violetta se présente accompagnée du Baron Douphol. Après avoir insolemment gagné au jeu contre le baron, Alfredo jette l’argent gagné au visage de Violetta devant tous les invités, la «payant » ainsi de ses trois mois d’amour. Violetta s’évanouit et le baron provoque Alfredo en duel. Germont, qui a suivi son fils, lui reproche d’insulter une femme de cette manière.

ACTE III

Violetta en proie à une rechute de son mal est soignée par Annina dans son appartement parisien surveillé par les créanciers. Elle relit la lettre de Giorgio Germont, qui lui révèle qu’il a tout avoué à son fils, et qui lui annonce qu’Alfredo viendra lui-même lui rendre visite.
Pendant qu’au-dehors retentit la joie du carnaval, Violetta tourne le dos à son passé de pécheresse, en attendant le retour d’Alfredo, l’homme qu’elle n’a jamais cessé d’aimer. Mais à peine ce dernier se fait-il annoncer, qu’elle meurt à bout de forces dans ses bras.

La distribution / Les rôles

La distribution est en cours. Les rôles seront connus début Octobre.

  • Violetta
  • Flora
  • Annina
  • Alfredo Germont
  • Giorgio Germont
  • Gastone
  • Le baron Douphol
  • Le Marquis d’Obigny
  • Le docteur Grenvil
  • Giuseppe
  • Domestique de Flora
  • Un commissionnaire